rêver, bébé, garçon
rêver, bébé, garçon

Il est normal qu’un enfant se réveille plusieurs fois pendant la nuit. En revanche, ce qui ne l’est pas, c’est sa colère, ses crises, ses pleurs et ses hurlements ou encore les terreurs nocturnes répétitives. Si les parents ne peuvent les calmer que difficilement, les nuits deviennent plus longues et fatigantes. Comment s’en sortir ? Comment gérer les colères nocturnes de ses enfants ? Retrouvez nos conseils dans cet article.

 

Améliorez la qualité de son sommeil en créant un environnement sain

 

Si votre enfant se réveille en criant chaque nuit, assurez-vous d’abord de vérifier s’il dort dans un environnement approprié. Sur le site https://www.jaimedormir.com/, vous retrouverez les conseils d’expert pour choisir un matelas adapté à l’enfant. Si le matelas est confortable, suffisamment ferme pour son âge et son gabarit, le sommeil de l’enfant sera de meilleure qualité.

Il est important de créer un environnement sain dans la chambre à coucher de votre enfant. Vérifiez la qualité de l’air intérieur, l’agencement des meubles, l’hygiène de la pièce, la température, l’intensité des lumières, les bruits, etc. Pour bien dormir, votre enfant aura besoin d’une atmosphère calme, propice à la relaxation totale. Et souvenez-vous, les enfants ont besoin de plus de calme que les adultes.

Découvrir :  Plantes médicinales : quelles sont ces plantes aux vertus curatives mais parfois toxiques ?

Les enfants ne se sentent pas à l’aise quand ils dorment avec quelqu’un d’autre :  leurs frères et sœurs. Préférez des lits séparés ou superposés pour que chacun de vos enfants ait son propre confort.

Les faire dormir dans des chambres séparées, si vous en avez la possibilité, vous évitera beaucoup de problèmes, à savoir des réveils nocturnes de la fratrie si un de vos enfants se réveille en pleine nuit.

 

Vérifiez que votre enfant ne souffre d’aucun mal

 

Parfois, les colères nocturnes des enfants s’expliquent par une souffrance ignorée par les parents. Ils n’arrivent pas à dormir seuls parce qu’ils ont mal aux dents, par exemple, ou ont une infection bénigne comme un rhume ou une otite. D’autres fois, ils ont peur, car ils font des cauchemars. Et dans certains cas, ces réveils et colères nocturnes résultent d’un grand changement dans leur vie comme la séparation des parents, un déménagement ou même l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur.

Découvrir :  L'acceptation du présent, la clé du bonheur

Aussi, lorsque vos enfants hurlent après chaque réveil nocturne, pleurent, boudent jusqu’au matin, essayez d’anticiper ce qu’ils pourraient avoir. Ne vous hâtez pas de les faire rendormir parce que vous êtes fatigués. Prenez le temps de discuter avec eux, de les comprendre pour savoir ce qui pourrait les gêner. Puis, essayez de résoudre le problème.

 

Apprenez à gérer les terreurs nocturnes

 

Souvent, lorsque l’enfant crie, hurle, devient agressif, agité, en sueur, désorienté, terrifié et refusant tout contact tactile ou verbal, il souffre de terreurs nocturnes. Celles-ci sont très différentes des cauchemars et touchent souvent les enfants émotifs et sensibles, mais aussi fatigués et anxieux.

Quand les parents ont des enfants présentant les symptômes de la terreur nocturne, ils sont désemparés et ne savent pas comment réagir. Ils essaient de calmer l’enfant, mais leurs gestes ne font que l’énerver davantage. Les terreurs nocturnes sont des troubles liés au sommeil. On parle alors de parasomnies. Pour faire face à cette situation, il faut juste s’armer de patience, cela passera. Toutefois, pour en savoir plus et pour traiter ce trouble n’hésitez pas à consulter un spécialiste sur le sujet.

Découvrir :  5 astuces pour se réchauffer le soir

Les colères nocturnes des enfants peuvent ainsi être gérées très facilement. Avec ces quelques conseils, vous retrouverez une harmonie parfaite dans votre famille. Finis les réveils multiples au milieu de la nuit. Vos enfants dormiront mieux, et vous également.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.