Today August 5, 2021

Guide quotidien

Le guide pratique pour la famille au quotidien

Conseils pour pêcher la truite Attraper, puis cuisiner ce poisson

Conseils pour pêcher la truite Attraper, puis cuisiner ce poisson
Le deuxième samedi de mars est attendu avec impatience par beaucoup de pêcheurs. C’est traditionnellement le jour de l’ouverture en première catégorie.

La truite, le saumon et l’ombre, en espèces principales, font partie de la famille des salmonidés. C’est sans doute les poissons les plus nobles de nos ruisseaux et rivières. Il a même été créé un classement des cours d’eaux spécialement pour eux: la première catégorie. Dans la réalité, la première catégorie devrait se trouver exclusivement dans les ruisseaux et rivières de moyennes ou hautes montagnes, puisque en plus de la propreté des eaux, il faut qu’elles soient trop froides pour les autres espèces piscicoles à l’exception du vairon dont la truite est friande.

Préparer l’ouverture de la pêche à la truite

Conseils pour pêcher la truite Attraper, puis cuisiner ce poisson
Conseils pour pêcher la truite Attraper, puis cuisiner ce poisson

Tout d’abord passer son matériel en revue, penser à changer le fil des moulinets, surtout s’il n’a pas été à l’abri de la lumière. Si on compte pêcher au vairon manié ou à la cuiller, aiguiser ses hameçons et vérifier qu’il ne manquera rien le jour J.

Pour ceux qui aiment pêcher aux poissons maniés, il faudra se les procurer à l’avance, soit en les pêchant dans des cours d’eaux de deuxième catégorie soit en les achetant. Ne pas oublier, pour ceux qui comptent les attraper sur place, que la pêche à l’asticot en première est interdite quasiment partout. Sinon il reste à faire une provision de vers de terre ou de teignes pour ceux qui préfèrent pêcher au toc.

Ne surtout pas oublier de mettre des vêtements chauds, à la mi-mars les gelées sont courantes surtout vers sept heures du matin. Rappelez-vous aussi qu’il est obligatoire d’avoir sa carte de pêche sur soi.

Les différents modes de pêche à la truite

Il y a deux façons distinctes pour attraper la truite: soit au lancer d’une longueur de 2 à 3 mètres selon la taille et surtout l’encombrement des berges, soit au toc avec une canne à lancer télérèglable d’une longueur minimale de 5 mètres.


Conseils pour pêcher la truite Attraper, puis cuisiner ce poisson
Conseils pour pêcher la truite Attraper, puis cuisiner ce poisson

La pêche au toc doit son nom au ressenti entre les doigts qui tiennent le fil lors de la touche. En effet, il s’agit de garnir l’hameçon d’un ver ou d’une teigne et le fil sera plombé en fonction de la profondeur et de la force du courant, et tenu entre les doigts qui en cas de touche ressentiront ces petits « toc toc » qui indiquent qu’il faut ferrer et ramener la truite. la technique est relativement simple, en théorie du moins. Il suffit d’envoyer l’esche, de laisser le pick-up du moulinet ouvert et de contrôler la dérive de la ligne avec la main pour que l‘appât descende le courant à la bonne vitesse pour que le poisson ait l’impression qu’il s’agit d’une nourriture naturelle. Pour être efficace, cela nécessite beaucoup de pratique. La grande longueur de la canne à lancer est due essentiellement au fait que l’on met la ligne à l’eau pratiquement devant soi et qu’avec une canne trop courte, le poisson s’enfuirait aussitôt. De plus, il existe des cannes avec fil intérieur qui facilitent beaucoup la pêche en cas de berges encombrées.

La pêche au lancer se pratique avec des leurres, cuillers, poissons nageurs ou avec un vairon mort manié. A la différence du toc, on pêche d’amont en aval, car les poissons morts ou malades n’ayant pas la force de lutter contre le courant sont emportés par celui-ci. La touche demande un ferrage immédiat.

Pour les deux modes de pêche, on prospectera le long des berges, les remous dans le courant en aval des souches et autres grosses pierres. Que la truite soit fario (sauvage) ou arc-en-ciel d’élevage, la méthode est sensiblement identique, sauf que la sauvage nécessite une approche très silencieuse et une présentation de l’appât irréprochable avec un bas de ligne plus fin car elle est beaucoup plus méfiante.

Une recette de truite en papillote

Conseils pour pêcher la truite Attraper, puis cuisiner ce poisson
Conseils pour pêcher la truite Attraper, puis cuisiner ce poisson
  • 1 truite vidée par personne
  • 1 échalote
  • du persil, du thym
  • 1 citron
  • vin blanc sec
  • sel, poivre

Préchauffer le four à 200°C.

Poser la truite sur une feuille de papier alu en y mettant à l’intérieur un peu de chaque ingrédient. Arroser légèrement de citron et mouiller avec 2 cl de vin.

Fermer avec une seconde feuille d’aluminium et fermer en repliant plusieurs fois les bords, enfourner pour 10 min, c’est prêt.

Servir avec une mayonnaise et des pommes de terre à l’eau.

Read more at Suite101: Conseils pour pêcher la truite: Attraper, puis cuisiner ce poisson de la même famille que le saumon http://chassepeche.suite101.fr/article.cfm/pecher-la-truite-et-la-cuisiner#ixzz0qQefAX1c

Rédaction

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top